17-18 et 22-24 juin 2017

Ce rendez-vous incontournable des jeunes footballeurs fribourgeois

Le Mémorial Sekulic est davantage qu’un acquis, c’est une légende. Et, comme toute légende, son histoire s’extrait d’un passé se noyant dans les brumes d’une philosophie sur laquelle le temps n’aura jamais d’emprise. Il s’inscrit clairement dans le paysage du football fribourgeois et porte le sceau de deux hommes qui continuent de l’observer depuis les pelouses célestes: Branko Sekulic (1906 - 1968), qui en est l’âme, et Gaston Jungo (1908 - 1996), qui en est le père spirituel.

A défaut de dates, il sied d’entamer cet historique par des déclarations de l’un et de l’autre qui définissent l’essence de ce qu’est «leur» tournoi:

Branko Sekulic: «La qualité première d’un footballeur, c’est de savoir jouer avec ses partenaires, de se comporter en sportif et de ne pas concevoir la pratique de ce sport sans joie.»

Gaston Jungo: «Lors de ces rencontres cantonales, j’essaie de faire des hommes avec de jeunes footballeurs. C’est à eux qu’il appartient de dire si j’ai réussi.»

Par conséquent, si les jeunes qui ont participé, participent ou participeront au Mémorial Sekulic ne doivent retenir qu’une chose, c’est celle-ci: pratiquer un sport ne se fait pas d’abord pour gagner – les vainqueurs sont si vite oubliés… – mais pour développer ses qualités humaines.

Branko Sekulic fut non seulement un grand footballeur, mais il fut également un brillant entraîneur et pédagogue. Il savait apprécier les mérites de chacun. S’intéressant à la formation des jeunes, il oeuvra à la mise en place d’un football scolaire. Dès 1956, il instaura un championnat interscolaire, en compagnie de son alter ego Gaston Jungo. Des noms de pensionnats aujourd’hui disparus (Bertigny, Père-Girard, Saint-Joseph de Matran, etc.), d’écoles (Ecole normale, Saint-Michel, etc.) et de quartiers de Fribourg (Les Cliniques, Saint-Jean, etc.) ont eu l’honneur du palmarès.

Toutefois, durant les années soixante, ce championnat interscolaire a connu quelques mutations en raison de la mouvance du football au niveau des juniors et de la dynamique que Gaston Jungo lui a données. Dès 1964, il a même amorcé un virage important qui lui a conféré de nouvelles lettres de noblesse pour représenter de facto l’ancêtre de la manifestation telle qu’on la connaît aujourd’hui. C’est pourquoi, rétroactivement, d’aucuns ont arrêté que c’était là la première édition de cette joute, une datation faisant toujours foi aujourd’hui. En réalité, ce n’est que depuis le 21 juillet 1970 que ce tournoi s’auréola de l’intitulé «Mémorial Sekulic». C’était en quelque sorte le prolongement et le couronnement du championnat scolaire, mais à l’échelon cantonal.

Gaston Jungo ayant émis le vœu de prendre un peu de recul lors de l’édition de 1990, les dépositaires du Mémorial Sekulic sont, depuis l’année suivante, la Fondation Sekulic et l’Association Fribourgeoise de Football (AFF), via sa Commission Technique & des Juniors (CTJ).

Jean Ansermet
Journaliste et membre de la CTJ

Sponsors principaux

Contactez-nous

Plan d'accès